01
Jan

2015

Eté : les mois d’été auront apportés une chaleur caniculaire. Le vallon est à sec depuis fin mai et les plantes ont beaucoup soufferts : mes réserves d’eau sont insuffisantes malgré l’utilisation d’un goutte à goutte et je récolterais seulement quelques tomates.

Un passage de chevreuil à transformer une rangée de haricots en une ligne de tiges de parfaite hauteur identique, comme une coupe à la brosse ! Les haricots, se sera pour une autre fois.

Printemps : c’est la première année que les fruitiers sont en fleurs ! Les 2 figuiers donnent des feuilles, et même les cerisiers sont partis. Pourtant, je trouvais qu’ils étaient toujours de la même taille… jusqu’à ce que je m’aperçoive que des chevreuils gourmands venaient déguster les fleurs, les jeunes pousses et les quelques feuilles !
Cette année sera celle d’autre expérience : celle de planter des fruitiers exotiques :
je plante 3 manguiers, 2 goyaviers et 2 asiminiers (fruit entre la mangue et la banane). Ce sont des fruitiers qui résistent à -8°…… alors je tente l’expérience et je paillerai cet hiver.

Echec des plantations de l’an passés :
Les chênes truffiers sont pour la moitié décimées. Mauvais choix de plantes ? de l’endroit ? J’ai tout à apprendre…..
Certains lilas se sont fait raccourcir par les chevreuils : je ne les avaient pas suffisamment protégés. les Véroniques n’ont rien donnés et on séchés sur pied.

La plantation des fleurs continuent, avec l’introduction de quelques fleurs mélifères :
caragagna
Gypsophile rampante rose
clématite
agastache summer
sauge d’Afghanistan
hortensia
magnolia étoilé

Cette année je prends conscience de la lente transformation de la forêt en verger : d’autres couleurs apparaissent, d’autres formes d’arbres, et c’est au bout de 3 ans que petit à petit s’installe ici une autre ambiance.